2ème étape

Seules les classes inscrites aux ateliers pourront poster leur réponse.

Vous pouvez télécharger la mission complète en PDF ici.

Bonjour à tous,

Ces ateliers ont démarré sur les chapeaux de roue ! Je suis épaté par la manière dont vous avez réussi à entrer directement dans le vif du sujet. J’aurais aimé assister à vos discussions, elles ont dû être passionnantes !

Pour la rédaction de votre second texte, je vais vous demander de vous questionner sur les changements opérés par l’homme sur la nature, leur nécessité, leur utilité ou pas.

Voici comment on pourrait formuler votre questionnement :

« Devrait-on renoncer à notre confort pour préserver notre environnement ? A quel confort ne pourrait-on absolument pas renoncer ? »

Je sais que ce n’est pas une question facile. Rappelez-vous qu’une question philosophique est une question à laquelle il n’existe pas de bonne ou de mauvaise réponse. Cela vous demande de dépasser la réponse qui vous semble évidente afin de « déplier » votre pensée.

Lors de vos discussions, je vais vous demander de respecter trois petites consignes :

  • On écoute ce que disent les autres.
  • On ne se moque pas de leurs interventions.
  • On dit ce qu’on pense et on pense ce qu’on dit.

Passons maintenant à la partie « écriture »;)

Vous vous rappelez que dans votre premier texte, quatre personnages se préparaient à quitter la terre. Imaginez maintenant que l’un de ces quatre personnages (choisissez celui qui vous inspire le plus) est devenu très vieux. Il vit sur la nouvelle planète depuis des dizaines d’années. Alors qu’il sent que sa vie se termine, il décide de raconter à son arrière-arrière-arrière petit fils à quoi ressemblait la terre quand lui-même était enfant.

Le texte doit bien entendu être rédigé à la première personne du singulier. Essayez d’accorder du soin à vos descriptions et d’y intégrer, si possible, le résultat de votre questionnement philosophique.

A vos stylos, crayons, claviers !

L’impact de l’activité humaine sur la nature est vraiment visible.
Nous sommes impatients de lire vos conclusions sur la nécessité ou non des changements opérés d’ici au 24 janvier.
Nous vous souhaitons de belles fêtes et de bonnes vacances.

Laisser un commentaire