1ère étape

Vous pouvez télécharger la version PDF de l’étape ici

Bonjour à tous,

Je me présente. J’habite à Béziers, ma ville natale, dans le sud de la France, à quelques kilomètres de la mer.

J’ai été quinze ans instituteur puis je me suis consacré à l’écriture de livres pour la jeunesse… A ce jour, j’en ai publié plus de 200 dont certains ont été traduits dans une dizaine de langues et couronnés par de nombreux prix… Des romans, des pièces de théâtre, des recueils de poésies, des albums, des contes, des documentaires…

Si j’ai tant écrit, c’est parce que je suis passionné par beaucoup de sujets que j’ai envie de vous faire partager (les Indiens d’Amérique, la Préhistoire, les contes, la mythologie, la vie des animaux…) et que j’adore vous émouvoir ou vous faire rire.

Depuis dix ans, j’essaie aussi de vous faire réfléchir sur les sujets importants de la vie avec des livres comme les Philo-fables ou les Piccolo-philo.

Tous les bons livres nous posent des questions philosophiques et c’est sous cet axe que nous allons envisager ensemble la lecture des livres de votre sélection. Je suis certain que cela va être passionnant et pas du tout ennuyeux !

J’ai aujourd’hui l’âge d’être votre grand-père mais j’ai bien l’intention d’écrire encore pour vos petits enfants…

Voici le premier livre sur lequel nous allons réfléchir :

LE LIVRE QUI FAIT AIMER LES LIVRES

A priori, il s’agit d’un « livre rigolo », on le lit d’un bout à l’autre avec le sourire… Et pourtant si on y regarde bien, il pose plein de questions intéressantes (que l’on peut même dire philosophiques). Voulez-vous qu’on y réfléchisse ensemble, qu’on essaie de les creuser ?

D’abord, est-il possible d’exprimer des choses sérieuses et profondes avec humour ? Avez-vous des exemples ?

« Tu as le droit de ne pas aimer lire », nous dit le livre. Pourquoi à votre avis certains n’aiment pas lire ? Est-ce que cela leur rappelle trop l’école ? Est-ce que lire est seulement une activité scolaire ?

« Grâce aux livres, on enrichit son vocabulaire ». Pense-t-on mieux si on connait le sens de plus de mots ? Pourrais-tu par exemple classer ces mots très proches : colère, énervement, rage, fureur, irritation, rogne…

L’auteur nous dit que tu dois choisir « le livre qui te plaît A TOI, parce que tu es unique au monde » ? Qu’en penses-tu ? Te sens-tu unique ? En quoi ressembles-tu et diffères-tu des autres ?

« Un livre nous fait comprendre l’existence, nous fait progresser, nous fait grandir ». As-tu le souvenir d’un livre qui t’a fait cet effet ?

Certains livres nous émeuvent. Mais les émotions qu’on ressent en lisant un livre sont-elles les mêmes que celles de la réalité ?

« Un livre peut devenir un ami ». Comment comprends-tu cette phrase ? Te paraît-elle exagérée ? Qu’attends-tu d’un ami ? Un livre peut-il remplir ce rôle ?

Y a t il des questions que tu te poses mais que tu n’oses pas poser à tes proches, et penses-tu qu’il existe des livres pour y répondre ?

Le livre se termine par une pirouette. Il nous dit que « les livres peuvent faire croire qu’on est intelligent si on les laisse traîner dans le salon ». Il y a des adultes qui font ça. Qu’en penses-tu ?

Au fait, pour terminer à mon tour, connais-tu les fameux droits du lecteur définis par l’écrivain Daniel Pennac  (dans Comme un roman) ?

  • Le droit de ne pas lire.
  • Le droit de sauter des pages.
  • Le droit de ne pas finir un livre.
  • Le droit de relire.
  • Le droit de lire n’importe quoi.
  • Le droit de lire n’importe où.
  • Le droit de grappiller.
  • Le droit de lire à haute voix.
  • Le droit de nous taire.

Es-tu d’accord avec lui ?

Je me réjouis de lire vos réflexions.

Note à l’attention des enseignants : il s’agit ici de pistes de recherches. Il n’est pas indispensable de les creuser toutes. Mais j’espère que certaines amèneront de beaux débats en classe avec les enfants (qu’on pourra encore approfondir).

Michel Piquemal

Nous attendons un condensé de vos débats sur le site des ateliers, d’ici au 30 novembre. Nous nous réjouissons de vous lire.

Laisser un commentaire