2ème étape

Seules les classes inscrites aux ateliers pourront poster leur réponse.

Vous pouvez télécharger la mission complète en PDF ici.

Chers aventuriers de Suisse et de Belgique.

Bravo !

Vous avez accompli avec succès votre première mission.

Vous voici dans la peau de votre héroïne ! Je me suis régalé à lire vos portraits et découvrir vos photos et illustrations.

Alors voilà, c’est PARTI ! Notre super-mamie est partie pour son tour du monde. Elle ne vous a même pas attendus !

Je viens d’ailleurs de recevoir une copie du début de son journal de bord…

Si j’ai bien compris, elle n’écrit pas tous les jours car elle n’en a pas le temps. Alors quand elle se pose et prend son carnet de voyage, elle raconte ce qu’elle a vécu dans la journée mais aussi les jours précédents.

CARNET DE VOYAGE

Jour 1

Chère lectrice, cher lecteur,

Si tu viens de trouver ce journal au bord d’un marigot d’Australie, c’est que je me suis fait avaler tout cru par un crocodile géant. Si tu l’as ramassé sur une piste entre Marangu Mwika et Ngare Nanyuki c’est p’t’ête bien que je me suis cassé une patte en faisant l’ascension du Kilimandjaro.

Oh bien sûr, tu te demandes bien qui je suis ?

Je suis une vieille bonne femme qui sait à peine tenir un stylo. Mais j’ai décidé de raconter l’Aventure que je suis en train de vivre. Une Aventure avec un grand « A », évidemment.

Figure-toi que je suis dingue de la nature et des animaux. C’est ce qui m’intéresse par-dessus tout.

Mais malgré ça, l’autre soir, je perds un pari avec les copines. On faisait une sorte de Quiz (tu sais ce que c’est, j’espère) et il fallait répondre à la question suivante :

« Quel animal appelle-t-on Musca domestica ? »

J’ai répondu aussi sec : « Une sorte de souris ».

Les copines ont rigolé et moi, j’ai écopé d’un gage !

Le gage ?

Faire le tour du monde en 80 jours et retrouver les traces de cet animal extraordinaire… Bien sûr, INTERDICTION ABSOLUE de consulter Internet ou d’ouvrir le moindre bouquin. Même le dictionnaire !

Et voilà comment je me suis retrouvée dans ce pétrin. Si j’avais su, ce soir-là, je serais restée bien au chaud dans mes pantoufles en train de regarder les jeux télévisés !

Jour 8

Aujourd’hui, pas grand-chose à dire sinon que j’ai très mal aux dents. Mais hier, il m’est arrivé un truc incroyable : rencontre avec une maman rhinocéros blanc et son bébé ! Pas fière, je peux vous le dire.

À vous de continuer… Vous pouvez raconter cette rencontre, mais aussi poursuivre le journal en y ajoutant d’autres aventures.

TELLE EST VOTRE MISSION !

Ouille, ouille, ouille !!! L’aventure de cette mamie intrépide se corse… Nous attendons vos publications pour le 24 janvier. D’ici là, nous vous souhaitons d’heureuses fêtes de fin d’année et de bonnes vacances.

2 réflexions sur « 2ème étape »

  1. Bonjour à tous !

    Tout d’abord une excellente année 2020 pleine de découvertes et de bonheur à vous M. Yves-Marie Clément et à toutes les classes qui participent à cet atelier d’écriture.

    Nous avons fini la deuxième mission et avons apprécié ce voyage à la recherche de la Musca domestica.

    Pour cet atelier d’écriture, nous avons travaillé en groupe et chaque équipe a écrit un jour du journal de bord de notre Miss Kalachnikov.

    Les aventures de notre personnage se déroulent en Afrique et nous avons regardé en classe le film « Félins » pour bien s’imprégner de l’ambiance de la savane africaine.

    On espère que vous aurez du plaisir à nous lire et à tout bientôt pout la troisième mission.

    Les 22 élèves de la classe de 6H de Véronique Grept
    Le Bouveret (Port-Valais)

    Jour 3 (Maloé, Olivia, Altina et Rona)

    Hier, je suis allée déjeuner dans un bar africain et j’ai profité de demander au serveur s’il connaissait la Musca domestica. Il m’a dit que c’était certainement une souris. Mais non puisque j’avais dit souris à mes copines et que ce n’était pas ça !
    J’ai commandé une des spécialités d’ici. Je ne savais pas qu’il y avait des morceaux de noix de coco à l’intérieur ! J’ai mordu dedans et comme mes dents sont sensibles, une de mes dents s’est à moitié détachée.
    En voyant ça, le chef du bar africain m’a conseillé d’aller voir le dentiste dans la savane. Je suis partie en râlant. Ah si j’avais réussi ce stupide pari, ma dent ne se serait pas détachée !
    Tout d’un coup, je vois l’ombre d’une girafe. J’ai peur et je cours de toutes mes jambes, je m’emmêle les pattes, je tombe et me retrouve le nez en face d’une cabane en bois.
    Saperlipopette ! je ne te raconte pas la suite cher journal car c’est dégoûtant !
    J’en ai marre car impossible pour l’instant de trouver la Musca truc…

    Jour 5 ( Sarah, Anaëlle, Gaétane, Delinda et Samira)

    La veille, j’ai trouvé un petit hôtel dans un village.
    Ce matin, je me suis levée en panique totale car mon chien Tempête aboyait très fort !
    C’est là que je me suis souvenue que c’était son anniversaire. Mais j’avais tellement mal aux dents… Je me suis recouchée en l’oubliant !
    Je me suis réveillée vers 11h30, je suis sortie de l’hôtel pour aller me promener avec Tempête.
    J’ai rencontré un bébé girafe et sa maman. Ensuite, je vois une personne et je lui demande ce que c’est la Musca domestica, elle me répond :
    – Je ne sais pas ce que c’est la Musca domestica !
    Du coup, je m’énerve et bien-sûr, je fais ma crise.

    Jour 8 (Adrien, Elie, Louis, les 2 Léo et Edouard)

    Ce matin, je me suis levée du pied droit pour trouver la Musca domestica.
    Je me suis dit qu’elle devait certainement vivre en haut du Kilimandjaro parce que c’est le point culminant de l’Afrique.
    J’ai vu des zèbres qui se dirigeaient vers cette montagne. Je suis montée sur une motocross et je les ai suivis
    Je suis montée jusqu’au milieu de la montagne et j’ai parqué ma moto. Je suis allée ensuite jusqu’en haut à pied, j’ai fait le tour de la montagne et je n’ai trouvé que dalle !
    Je suis redescendue du Kilimandjaro en colère.

    Jour 15 (Tessa et Lucile)

    Vous vous rappelez mon souci de dents ? Et bien, malheureusement, ça ne va pas mieux !
    Je suis allée trouver un médecin africain. Vous savez en Afrique, ce n’est pas à la mode les médicaments. Alors, il n’a pas pu me soigner et j’ai piqué une crise de nerf comme vous ne pouvez pas vous imaginer…
    Pour oublier toutes ces misères, je suis allée faire un safari dans le but de trouver cette fameuse Musca domestica.
    J’étais dans la voiture quand le guide annonça :
    -Sur votre gauche, vous pouvez admirer un magnifique troupeau de gazelles.
    Nous avançons peu à peu puis nous nous arrêtons pour faire une pause-pipi.
    Au loin, j’aperçois un beau zèbre. Je me dis :
    – J’y vais ou je n’y vais pas ?
    Finalement, je suis allée trouver le zèbre. Il n’était pas tout seul. Il était en compagnie de deux ou trois amis pas très sympathiques, je vous le garantis !
    Je leur crie :
    – Partez, vous ne faites pas le poids contre moi la plus belle Miss Kalachnikov du monde !
    Après, je suis retournée à l’hôtel et j’avais HYPER mal aux pieds et aux dents. Je me suis offert un petit massage bien mérité !
    Finalement, je n’ai toujours pas trouvé la Musca machin truc…

    Jour 20 (Lucie, Anja, Alicia, Mélissa et Lorena)

    Je me réveille comme tous les matins en espérant trouver cette fichue Musca domestica que je cherche depuis 19 jours déjà ! J’espère que ce ne sera pas un échec cette fois-ci.
    Je me prépare et c’est parti pour le dernier jour de mes aventures en Afrique.
    Sur mon chemin, je croise une girafe et je m’enfuis. Mais un monsieur m’arrête et commence à m’expliquer que la girafe n’est un animal dangereux. Je me calme, remercie le monsieur et continue mon chemin.
    Après quelques heures de recherche, la nuit commence à tomber et je dois aller à l’aéroport.
    Je suis dégoûtée de ne pas avoir trouver des informations sur cette fameuse Musca domestica mais je garde quand même espoir !

  2. Bonjour chers amis ! Merci aux élèves de la classe de 6H et à Véronique pour vos vœux partagés avec tous les participants de cette belle aventure ! Pour vous aussi, tous mes vœux de bonheur partagé !
    Un grand merci pour cette deuxième mission dans laquelle je me suis laissé embarquer avec beaucoup de plaisir.
    Visiblement, retrouver Musca domestica, ce n’est pas une mince affaire…
    Maloé, Olivia, Altina et Rona
    C’est très chouette, très enlevé. Vous avez réussi à faire vivre votre personnage, super-mamie est râleuse à souhait. Je lui souhaite de finir par mettre la main sur Musca truc quelque chose !
    Sarah, Anaëlle, Gaétane, Delinda et Samira
    Cela aurait pu s’appeler « Crise de nerfs au cœur de la savane ». Décidément, notre chère mamie a une dent contre la planète toute entière. Au fait, bon anniversaire Tempête !
    Adrien, Elie, Louis, les 2 Léo et Edouard
    Bien trouvé, ce petit tour au sommet du Kilimandjaro. C’est un endroit qui m’a toujours fait rêver. Il y a des lieux « magiques » comme ça sur terre. Le Cap de Bonne Espérance, Zanzibar, le Titicaca, Valparaiso… quand on ne peut pas y aller en vrai, on peut toujours s’y promener avec un personnage. Soit par la lecture, soit par l’écriture. Et votre petit texte me fait voyager ! Merci !
    Tessa et Lucile
    Conserver cette fameuse dent comme fil conducteur, c’est une excellente idée, qui donne de l’authenticité à votre personnage. Très bonne idée également de finir par un mal aux pieds… J’imagine qu’après ce safari, miss Kalachnikov ne sait plus où donner de la tête. Qu’elle ne se plaigne pas trop quand même car en approchant les zèbres, elle aurait pu contracter une fièvre de cheval !
    Au fait, vous avez raison, dans certaines contrées africaines, les médicaments sont rares. Cela m’est arrivé d’être (très) malade au fin fond de la brousse. Et dans les dispensaires, on distribue les médicaments à l’unité car ils sont rares. Cela évite aussi le gaspillage !
    J’aime bien aussi quand votre super-mamie s’adresse au lecteur : « Vous vous rappelez mon souci de dent ? ».
    Lucie, Anja, Alicia, Mélissa et Lorena
    Déjà le vingtième jour ! C’est super… mais Miss Kalachnikov a fait chou blanc. Pas de Musca domestica dans la savane africaine. Quel dommage pour elle. Plus que soixante jours de voyage pour dénicher enfin ce mystérieux animal ! Souhaitons bon vent à notre super-mamie qui garde malgré tout espoir. Au revoir l’Afrique…
    À toute la classe, merci encore pour ce chouette journal. Et encore plein de belles choses à partager pour cette année 2020. Hâte de vous retrouver pour une nouvelle mission !
    Voici une photo que j’ai prise d’avion. C’est le Kilimandjaro!

    Mes rencontres dans la savane…

Laisser un commentaire