2ème étape

Seules les classes inscrites aux ateliers pourront poster leur réponse.

Vous pouvez télécharger la mission complète en PDF ici.

Bonjour à toutes et à tous !

J’espère que vous êtes en forme, les lutins ! Bientôt Noël et les vacances… ouf, vous allez enfin pouvoir vous reposer… vos maîtresses et vos maîtres aussi ! Ce sera mérité !

En attendant de retrouver ma famille autour du sapin, j’ai plein de choses à vous dire… je vais essayer de ne rien oublier !

❶ Pour commencer, je tiens à vous féliciter. Vous avez magnifiquement travaillé, vos slams écolos étaient parfaits, très imagés et bien rythmés, bravo ! Je vous ai imaginés en train de les réciter en frappant dans vos mains ! Ça devait être la fête dans les classes ! J’ai vu aussi que vous étiez très concernés par l’avenir de notre planète et de notre monde… vous avez su en décrire les nuages noirs et menaçants, mais aussi les bons moments et tous les soleils, toutes les joies !

❷ Voici des nouvelles de notre ami Cancan, le cormoran :

Il est en pleine forme, même pas fatigué de ses voyages entre mer et nuages pour porter vos messages ! Il a même gazouillé un mini-slam pour vous remercier d’avoir si bien poétisé :

❸ Il y a quelques jours, Cancan est rentré de mission et… il nous a rapporté un message d’Elzinana ! TADAM !

Oh là, là, c’est génial ! Je me demande quelle bonne idée a eue notre chère Elzinana !
En attendant, si vous vous amusiez tous ensemble à inventer des mini-poésies ?
Mini et… jolies !

Voici votre seconde mission poétique 100% BIO, 100% ÉCOLO !

Comme pour le slam, c’est facile !
Mais… qu’est-ce qu’un haïku ?
Le haïku est né au Japon au XVIIe siècle. C’est un poème très court, que l’on écrit pour fixer un instant de la vie courante, raconter un détail ou une sensation pour faire naître une image ou une émotion instantanément. Les thèmes sont surtout sur la nature, les animaux, les éléments (feu, eau, vent…).

1. Pour commencer, voici quelques haïkus que vous pouvez lire, à voix haute, en classe :

2. Ensuite, répondez à ces questions :

• Quels sont les titres de ces textes ?
• De quel type de textes s’agit-il ?
• Combien y-a-t-il de vers dans chaque texte ?
• Ces vers riment-ils ?
• À quel temps les verbes sont-ils conjugués ?
• Trouvez le thème de chaque texte.

-> Maintenant, vous avez compris que pour « fabriquer » un haïku, il faut :

• écrire un texte court (au maximum 17 syllabes) ;
• ne pas faire de rimes, ne pas préciser de titre ;
• écrire un texte en trois vers : un court (5 syllabes), un long (7 syllabes), un court (5 syllabes) – (mais si votre premier vers fait 4 syllabes, le second 8 syllabes et le dernier 5 syllabes, ce n’est pas grave ! L’important, c’est l’équilibre : court/long/court) ;
• évoquer la nature, exprimer une émotion ;
• écrire des phrases très simples, au présent.

3. Voici 3 nouveaux haïkus. Observez-les !

• Que remarquez-vous ?
• En tenant compte de vos observations, réécrivez (soir collectivement, soit individuellement) les poèmes suivants pour obtenir des phrases épurées (les plus courtes et les plus claires possible). Vous pouvez changer la place des mots dans chaque vers ! 

-> Maintenant, vous avez compris qu’un haïku va droit au but. C’est un poème très pur. Pour l’écrire, on élimine les mots en trop dans chaque vers. On peut s’exclamer ou s’interroger dans le dernier vers : conclure d’une manière « vivante » et même humoristique (drôle) si on a envie.

4. À vous de jouer !

Pour écrire votre haïku collectif :
• Choisissez la saison que vous souhaitez évoquer (ou tirez-la au sort, c’est encore plus rigolo !)

• En levant le doigt, proposez des mots que vous inspire cette saison à votre enseignant(e) qui les note sur le tableau de droite. (Vous pouvez proposer en priorité des noms et des verbes, car dans les haïkus, on utilise peu les adjectifs…)

• En vous inspirant des mots notés sur le tableau de droite, composez ensemble votre haïku sur le tableau du milieu (vous avez le droit de faire de l’humour !)

Par exemple, si votre saison est l’été :
Mots : plage, soleil, tongs, chaleur, pieds nus, moustique, coups de soleil, lunettes de soleil, mer, bouée, vacances, château de sable.
Haïku (écrit par les CE2 de l’école Saint-Louis à Bourg-en-Bresse (France) :

Trois enfants, la plage
Vague sur le sable chaud
Château à la mer !

• Pour vérifier si votre haïku respecte les règles, vous pouvez remplir cette grille !

Amusez-vous bien !
Écrire un haïku, c’est écrire écolo !
Car observer la nature, s’en émerveiller et poétiser, c’est aussi la protéger…
Je suis impatiente de vous lire et d’envoyer vos mini-poésies jolies à Elzinana.
Bisous doux et joyeuses fêtes de fin d’année !

Quel challenge ! Ecrire un haïku n’est pas si simple ! Nous nous réjouissons de vous lire d’ici au 24 janvier et vous souhaitons d’heureuses fêtes et de bonnes vacances.

Laisser un commentaire