1ère étape

 

Un grand bonjour aux classes de mon atelier à distance de la Bataille des Livres 2017-2018 !

Vous représentez toute la Suisse romande et c’est un plaisir de travailler avec vous !

Mon nom est Olivier May. Je suis né dans le canton de Genève et j’y habite toujours. J’ai fait des études de préhistoire et d’histoire à l’université de ma ville. J’ai été archéologue et j’ai fait de nombreuses recherches et des fouilles, surtout en Valais, un canton qui m’est cher puisque j’y passe du temps depuis toujours dans mon vieux chalet familial.

J’ai aussi été prof d’histoire avant de décider tout récemment de me consacrer exclusivement à l’écriture, après plus de vingt ans où j’écrivais le mercredi et pendant les vacances, quand j’avais le temps. Une vraie passion qui devient maintenant mon activité principale.

Autrement je suis également un passionné de montagne et j’adore pratiquer la randonnée, l’alpinisme et le ski, de piste comme la peau de phoque. J’aime aussi les voyages et les animaux sauvages. J’ai également un chien loup que j’adore, un Malinois qui s’appelle Seth.


Olivier l’Homo Sapiens

J’ai une nombreuse famille, et encore ma maman avec laquelle nous habitons avec ma femme et mon fils cadet. Mes deux autres fils sont déjà papa et je suis un grand-père comblé ! ! J’aime le mélange des générations, j’ai trois frères et un tas de neveux et nièces ! Je suis très « famille » comme on dit, et il paraît que ça se voit dans mes romans. Un écrivain écrit aussi ce qu’il est, même si l’action se passe il y a 15’000 ans !

J’aime aussi les langues, et je parle français, italien, anglais, espagnol et je me débrouille en allemand.

J’aime écrire des romans préhistoriques pour la jeunesse. Chez Flammarion, j’ai écrit une série de trois romans, Les enfants de la Louve, dont le dernier vient de sortir : la vallée des mammouths. Je viens de sortir un roman historique chez Auzou, l’éditeur de Maëlys, qui se passe au Moyen Age dans les Alpes : Les enfants de Guillaume Tell. C’est ma version de notre légende nationale suisse avec des enfants au premier plan ! Dans mes livres, les filles sont toujours courageuses et intrépides, et elles portent la fronde ou l’arbalète  Les garçons sont plus prudents et moins culottés. Mais ils finissent par se dépasser sous l’influence de mes héroïnes comme Airelle ou Seraina !

Autrement, j’ai écrit un livre d’éducation citoyenne qui explique la Suisse et son système politique, et un tout nouveau livre de récits sur l’histoire suisse qui paraît ces jours en librairie ! Le tout pour les enfants de 8 à 12 ans !

Et puis je n’oublie pas les adultes, j’écris aussi des romans qui se passent dans le futur ou qui ont un côté fantastique, surnaturel.

Et sur les animaux, bien sûr. Tout récemment, j’ai commencé une nouvelle série chez Flammarion. Le premier livre vient aussi de sortir. Il s’appelle Tigres et il s’agit de cinq récits sur cet animal magnifique. Comme vous pourrez le lire en cherchant sur internet, il s’agit de cinq histoires sur les rapports entre l’homme et le tigre à travers le temps. De la préhistoire avec le tigre aux dents de sabre jusqu’au 19e siècle avec le premier dompteur, en passant par les arènes romaines avec une gladiatrice et son tigre, l’Inde des maharajahs et même Marco Polo en Chine !

Actuellement, j’écris le deuxième tome : Eléphants.

Depuis quelques années, je participe à la bataille des livres et je visite les classes inscrites. Mais cette année, Michèle, la responsable de cet atelier à distance, m’a proposé de me joindre à cette aventure !

Alors, nous y voilà, et j’arrive maintenant à ce que je vous propose : vous allez m’aider à écrire la première histoire du 3e tome de la série sur un animal et l’homme dont le titre sera Loups !

Ce premier récit se passera à l’époque glaciaire et j’ai choisi l’homme de Neandertal, notre cousin (et en partie ancêtre, d’après les récentes recherches scientifiques) qui vivait en Europe il y a 40’000 ans dans une histoire avec un loup, (vous vous en doutez !) pour illustrer la lente progression du rapport entre l’homme et le loup, qui comme vous le savez est l’ancêtre sauvage du chien, même du chihuahua.

Dans les enfants de la louve, je raconte comment des enfants Homo sapiens (des hommes comme nous) adoptent des loups il y a 15’000 ans. Vous pouvez vous en inspirer pour imaginer le cadre de votre histoire, car l’environnement il y a 40’000 ans était proche de celui d’il y a 15’000 ans. Et les hommes de Neandertal avaient un mode de vie de chasseurs cueilleurs très proche des hommes que je décris dans mes romans.

Vous pouvez aussi regarder ensemble des extraits, – choisis avec soin par votre enseignant, car certains sont un peu violents – du film AO qui vous montrent bien comment vivaient les hommes de Neandertal.


AO l’homme de Neandertal

Je suis confiant envers vos enseignant pour bien vous aider à vous documenter sur Neandertal et son époque avec tous ces animaux fantastiques : imaginez le mammouth, les hyènes, le lion des cavernes !!!!!

Voici un ouvrage parmi d’autres :

Pour le style de l’histoire, vous pouvez lire un ou plusieurs récits de Tigres, ce qui vous donnera une bonne idée du genre et de la longueur des histoires de la collection.

Je vous le dis tout de suite : j’aimerais que la première histoire de Loups porte votre marque. Vous serez mentionnés avec le nom de votre classe à sa publication, et cela mérite de se donner à fond pour écrire ensemble le meilleur récit possible, celui que vous aimeriez lire et faire lire. J’en ai déjà parlé à mon éditrice qui trouve cela très stimulant !

Pour commencer, je vais vous exposer votre première mission :

Situation de départ :

Il y a 40’000 ans, un clan d’hommes de Neandertal passe l’hiver dans l’entrée d’une caverne. Lors d’une sortie pour aller relever des pièges à lièvres et à perdrix, deux enfants de 10 et douze ans croisent des hyènes et sauvent un petit loup blanc abandonné. Ils le ramènent dans la grotte.

Première mission :

Comment commence l’histoire ? Ils partent de la grotte ou sont tout de suite au cœur du récit ?

Comment s’appellent les enfants ? Ont-ils un lien de parenté ? Garçons ? Filles ? Un de chaque ?

Décrivez-les en train de relever leurs pièges.

De quel danger sauvent-ils le petit loup et à l’aide de quoi ?

Trouvent-ils sa maman tuée ? Et si oui par qui ?

Comment le ramènent-ils ?

Décrivez la grotte et ses habitants.

Comment le gardent-ils dans la grotte ?

Est-il bien accepté par le clan ? Doivent-ils insister ? Est-il mis dehors ?

Quel est le rapport entre le clan et les loups en général ? Ont-ils des préjugés ? Des anecdotes ? Des croyances par rapport aux loups ?

Ensuite, je lirai attentivement vos quinze histoires, vous répondrai par mail et j’écrirai le début de l’histoire en intégrant vos meilleures idées. Je devrai faire des choix et arriver à une unique version. Ne soyez pas déçus si vos idées n’ont pas été retenues, vous ferez mieux par la suite !

Je vous renverrai ensuite le début du texte définitif avec une nouvelle mission.

Au bout de cinq missions, nous aurons terminé un des cinq récits que je présenterai à mon éditrice avec les quatre autres de Loups.

Et maintenant, je vous laisse à vos plumes et à vos lectures !

A très bientôt

Bien à vous

Olivier

 

Quel fantastique challenge à relever que de participer à l’écriture d’une nouvelle qu’Olivier May présentera à son éditrice !

Il attend donc avec impatience le début de votre histoire de loup blanc chez les hommes de Neandertal jusqu’au 24 novembre au plus tard (un texte par classe). Ensuite, un important travail de lecture et de réécriture l’attend avant de vous envoyer sa deuxième mission.

Bien du plaisir à tous dans ce beau travail d’écriture.

Une réflexion au sujet de « 1ère étape »

  1. Aigle-Vif et Nirli, deux orphelins du clan des Mammouths furtifs se préparent à aller poser leurs pièges à lièvres et à perdrix. Imaginez le froid glacial, cela se passe il y a 40 000 ans, et il est difficile de trouver à manger. Le frère et la sœur quittent la grotte, habillés de peaux de tigre à dents de sabre et équipés de lances munies de pointes de silex. Les hyènes, les ours, les rhinocéros laineux rôdent. Les deux enfants doivent être très vigilants en cette période de l’année.

    Il y avait des blocs de glace sur le chemin, ce qui n’avantageait pas leur marche lente. De plus, une tempête de neige approchait. Aigle-Vif et sa petite sœur Nirli finirent par se perdre dans le paysage blanc. Tout à coup, ils entendirent des couinements. Ils s’approchèrent et le spectacle qui s’offrait n’était autre que des hyènes attaquant un petit loup blanc. Sa mère avait été dévorée et le louveteau était blessé à la patte. Avec leurs lances en silex, ils firent peur aux hyènes.

    Nirli s’approcha du petit loup, mais ce dernier n’avait pas confiance. Elle lui prit délicatement la patte, et à ce moment, il comprit que la petite fille ne lui voulait aucun mal. Il se laissa porter. Les deux enfants décidèrent de l’adopter en cachette, car leur clan n’aimait pas les loups. En voyant son pelage blanc, Aigle-Vif proposa de l’appeler « Neige ».
    – Excellente idée !, s’exclama sa sœur.
    Ils dissimulèrent le loup dans la fourrure de sa mère et le transportèrent. Malgré la tempête, Neige les aida à rebrousser chemin grâce à son flair. Arrivés près de la grotte des Mammouths furtifs, ils allèrent tout au fond de la grotte et cachèrent Neige dans une cavité qu’ils renfermèrent avec la peau de la louve.

    Classe de Philippe Coutaz et Bryan Rossoz, La Tambourine, Carouge (GE)

Laisser un commentaire