4ème étape

Chers enfants, chères institutrices, chers instituteurs,

Votre troisième mission est achevée. J’ai déjà écrit à chaque classe pour vous dire ma satisfaction devant votre imagination et les progrès que vous avez accomplis dans la narration de cette histoire.

En route donc pour cette quatrième mission 🙂

J’ai de nouveau dû faire des choix parmi les idées parfois très originales que vous m’avez inspirées. Comme vous le constaterez, j’en ai repris plusieurs en les reformulant à ma sauce 🙂

Ce troisième chapitre est plutôt court, comme le quatrième que vous allez écrire, car nous sommes dans l’écriture d’une nouvelle et cela comporte de grandes contraintes. Il faut aller droit au but tout en faisant de la littérature et en décrivant les choses le plus visuellement possible.

Dans cette quatrième mission, vous allez répondre à quatre questions :

  • Qui vient de parler dans les deux langues ?
  • Qui sont ces femmes, et que leur est-il arrivé ?
  • Que va-t-il se passer et quel sera le rôle de Flocon dans la suite de l’histoire ?
  • Ces femmes vont-elles rester avec les Touna ?

A vos plumes… noires d’encre !

Bien à vous

Olivier

 

Nous vous souhaitons de belles vacances de Pâques et attendons vos textes d’ici au 27 avril.

2 réflexions au sujet de « 4ème étape »

  1. Vérossaz 7-8H

    La tension entre le clan féminin et les hommes robustes des Touna était descendue d’un cran. L’homme à la voix grave avait fait comprendre aux deux parties qu’aucune n’encourait de danger. Assis autour du feu de la grotte des Touna, tous se réchauffaient au moyen du reste de la décoction de plantes préparée auparavant par les femmes.
    Profitant de cette tmosphère positive, Œil-de-Lynx décida de prendre la parole au nom du clan pour expliquer aux jeunes compères Plume-Noire et Petit-Renard :
    – Nous avons le plaisir de vous annoncer le retour de Grand-Loup-Blanc. Il appartenait aux Touna avant de se voir transformer en loup après être tombé amoureux d’une femelle de la meute des névés. Cher ami, raconte-nous ton histoire !
    Grand-Loup-Blanc se râcla la gorge et commença à parler. Il ne manqua de traduire ses paroles pour que les femmes ne se sentent pas exclues de la conversation.
    – Bonjour à tous ! Je suis si fier de voir que notre tribu s’est agrandie depuis mon départ.
    A ces paroles, il regarda souriant Plume-Noire et Petit-Renard et descendit la tête pour leur marquer son respect.
    – Vous me croyiez tous peut-être disparu ou mort depuis ces années, mais voici ce qui m’est arrivé. Après m’être transformé soudainement en névé, j’ai poursuivi ma femelle et attendit la belle saison pour lui faire la cour. Malheureusement, je perdis sa trace avec que je puisse l’aborder. Notre lien amoureux rompu, je redevins un homme…
    **
    Ne possédant aucune tribu à sa transformation, Grand-Loup-Blanc erra plusieurs jours dans la toundra. Un jour, une femme vint à sa rencontre et se mit à parler dans la même langue que lui, le touna.
    – Bonjour auriez-vous aperçu dernièrement le clan des Touna ? Il occupe tous les hivers la grottes situées derrière cette forêt.
    Etonné, Grand-Loup-blanc se présenta et raconta ce qui lui était arrivé. La femme reconut alors de suite son ex-compagnon de tribu ! Elle avait aussi vécu une mésaventure et avait été recueillie par un clan de femmes aux coutumes et vêtements plus raffiné. Cette femme se prénommait Petite-Hermine. Petit à petit, elle était parvenue laborieusement à parler la langue de ses congénères.
    **

    En écoutant avec passion le récit de Grand-Loup-Blanc, le cœur de Petit-Renard s’accéléra. Il comprit que la sixième femme dont la stature était plus arquée était sa mère ! Il lui sauta alors dans les bras et se mit à pleurer de joie.

    Avec l’accord des deux chefs de clan, il était alors évident que les deux clans s’unissent. Plus ils étaient nombreux, plus ils seraient forts contre les autres tribus. Surtout que le clan des femmes avaient beaucoup à apprendre aux Touna, notamment au niveau de la confection d’armes et de vêtements. Flocon resta aussi un compagnon de chasse fidèle.

    Idée pour la chute : Vingt ans plus tard, Plume-Noire tomba amoureuse de Flocon et se métamorphosa en louve. Bien accueillie, Plume-désormais-Blanche vécut dans le clan des Touna.

  2. Classe de 5FR31 Le Locle, chapitre 4

    Petit Renard reconnu son père en cet homme et lui sauta dans les bras.
    – Papa ! C’est bien toi ?
    – Oui, quel bonheur de te retrouver.
    – Mais pourquoi n’es-tu jamais revenu ?
    – Lorsque je suis parti à la recherche de ta maman, je me suis perdu. J’ai marché durant des jours et des jours et finalement je suis arrivé dans une région complètement inconnue.
    J’ai y trouvé, complètement apeurées ces quatre femmes. Leur clan les avait abandonnées car elles étaient malades. Je les ai soignées et elles ont survécu.
    – Tu parles leur langue ? C’est compliqué !
    – Oui, durant le temps passé ensemble ces derniers mois, j’ai réussi à comprendre leur langage.
    – Pourquoi n’es-tu pas revenu chez les Touna avec elles ?
    – Impossible de retrouver mon chemin et je me suis dit qu’il me suffisait de me rendre à la grotte d’hiver et de vous y attendre.
    Les Touna firent la fête à Grand-Renard. Ils lui expliquèrent la présence du loup à leur côté.
    Les femmes étaient très inquiètes de côtoyer ce loup, pour elles ce n’était qu’une bête sauvage. Cependant, les enfants lui démontrèrent toutes les qualités de Flocon et elles furent petit à petit rassurées.
    Cerise leur montra que Flocon savait faire le guet, avertir du danger et protéger le clan. Par des gestes et à l’aide de Grand-Renard elle expliqua aux femmes :
    – Flocon était blessé et abandonné. Nous l’avons recueilli.
    Vous êtes aussi seules et Grand-Renard a pris soin de vous comme nous l’avons fait avec Flocon. Il a s su s’intégrer, vous pourriez aussi rejoindre à votre le clan des Touna.
    Grand-Renard et Œil-de-Lynx approuvèrent et réussirent à convaincre ces femmes venues d’une contrée lointaine de se joindre à leur clan.

Laisser un commentaire